AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Modération, écologie, art de vivre : vos lectures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sailor Didi
--
avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 06/01/2014
Localisation : Camaret-sur-mer

MessageSujet: Modération, écologie, art de vivre : vos lectures   Mer 20 Jan - 16:31

Salut à tous !

J'hésitais entre la section "agora" et ici pour parler de quelques sujets qui me sont chers, et puis je me suis dit que je voulais aborder tout cela sur un ton plus léger que les sujets postés là-bas, d'autant que je vais citer des sources beaucoup plus "grand public" ^^

D'avance, vous m'excuserez pour la longueur du post (mais l'Autre vous aura donné un bon entrainement Laughing).

Par où commencer ?
Parler un peu de mon cheminement me parait indispensable.
Depuis quelques mois, je remets en cause ma façon de vivre et plus généralement celle de l'humain. Pourquoi ? L'origine était tout simplement ma situation financière qui, sans être difficile (je n'ai ni dettes, ni crédit en cours), demande une certaine rigueur. M'est alors revenue une citation que j'aime beaucoup : pour être riche, il y a 2 solutions, gagner plus d'argent, ou avoir besoin de moins. Et j'en suis venue à me poser une question: "et si ma vie était tout simplement trop compliquée" ?


Comment certains le savent, je suis devenue végétarienne il y a un peu plus de 2 ans maintenant pour des raisons avant tout éthiques et écologistes et depuis je n'ai cessé de m'interroger sur d'autres aspects de mon quotidien. Et, depuis quelques mois, j'ai découvert plusieurs auteurs -très grand public pour la plupart, je le redis- qui m'ont ouvert de nouvelles pistes de réflexion. Ce sont ces lectures que je voulais partager et discuter avec vous.

Tout est parti d'un article dans l'écolomag (journal bimensuel gratuit qu'on trouve en magasin bio) sur Bea Johnson, cette française installée au Etats-unis qui, avec son mari et 2 garçons, est parvenue à ne produire que 1L de déchets non-recyclables par an. Je n'ai pas encore lu son livre (je cherche à emprunter plutôt qu'acheter et n'ai pas encore trouvé !) mais l'interview m'a déjà donné un large aperçu de ses engagements et du pourquoi de ceux-ci. Savez-vous quelle quantité de déchets vous produisez chaque année ? Avez-vous fait le calcul pour un pays comme la France ? Savez-vous où vont ces déchets ? Autant d'interrogations qui m'ont donné envie d'en savoir plus et de réduire mes déchets -déjà en dessous de la moyenne-, processus que j'ai entamé depuis, mais qui prend du temps.



Son livre rentre surtout dans les détails en indiquant comment procéder pièce par pièce mais sur internet vous trouverez l'essence de sa démarche facilement. Beaucoup ont suivi depuis !

Suite logique, j'en suis arrivée à Dominique Loreau, auteure des fameux "l'art de..." dont le plus connu est sans doute "l'art de la simplicité". Très inspirée par le mode de vie au japon (où elle vit depuis 30 ans), elle expose ses réflexions et conseils pour épurer sa vie et nous pousse à nous interroger sur nos besoins fondamentaux. Le livre est très simple (!) et enfonce parfois des portes ouvertes mais c'est le genre de lecture que je referais volontiers régulièrement comme une piqûre de rappel !



J'en suis ensuite venue à vouloir lire un "père fondateur" du minimalisme et de l'écologie, à savoir Henry David Thoreau. Si si, vous savez, cet américain qui au XIXème siècle s'est retiré au bord d'un lac du Massachusetts pour y vivre 2 ans dans une cabane construire par lui-même, le tout dans la plus grande simplicité. Il en a tiré un livre, "Walden ou la vie dans les bois", classique de la littérature américaine et surtout texte on ne peut plus d'actualité. J'ai profité d'une nouvelle traduction pour me plonger dedans (l'ancienne est atroce à bien des égards), et si là on quitte un peu les lectures faciles son oeuvre reste riche d'enseignements et pourrait parfaitement avoir été écrite aujourd'hui.



Dans la lignée "retour à la terre" (non non, pas la BD de Larcenet, même si elle est géniale), j'ai ensuite découvert Pierre Rabhi. Ironie dont je suis peu fière, durant mes 2 ans en tant que libraire il faisait partie de nos meilleures ventes et je n'avais jamais daigné ouvrir un seul de ces livres. Comme je regrette !
Pionnier de l'agroécologie et de la sobriété au quotidien, il a écrit plusieurs essais comme "vers la sobriété heureuse", dont les propos ne sont pas étrangers à ceux de Dominique Loreau, mais sur un aspect davantage rattaché à la terre dans son ensemble et plus seulement à nos petites vies persos. Je tiens à préciser que son écriture est vraiment d'une grande qualité et que c'est un plaisir de le lire... Lui m'a clairement aidée à une certaine ouverture d'esprit !




En parallèle à ces aspects écologie/art de vivre je me suis aussi intéressée à la philosophie/psychologie pour mener en parallèle évolutions externe et interne.
J'ai commencé par Frédéric Lenoir et son "petit traité de vie intérieure" dans lequel il s'appuie sur divers philosophes et religions. Lecture agréable qui permet de mettre un pied à l'étrier pour pousser vers des choses plus complexes, mais qui m'a beaucoup donné le goût de la philosophie et appris à développer cette joie de vivre qu'on a tous potentiellement, je pense.



Plus psycho que philo, je citerai aussi Christophe André sans citer d'ouvrage précis, à savoir qu'il a grandement contribué à populariser l'art de la méditation tout en écrivant des essais assez pointus sur des aspects psychologiques rarement évoqués dans les ouvrages dits de "développement personnel".



Et qui dit méditation dit... bouddhisme, of course ! Et là je citerai les entretiens du psychiatre Howard Cutler avec ni plus ni moins que le Dalai-Lama. L'art d'être heureux... quand rien ne semble s'y prêter !



Et ce que j'aimerais lire prochainement...


Avez-vous entendu parler des "tiny houses" ? Ce concept qui fait fureur chez les anglo-saxons vient précisément de la volonté de revenir à l'essentiel, dans le cas présent habiter des micro-maisons. Une des ambassadrices de ce style de vie s'apelle Tammy Strobel et il me tarde de lire son livre ! (en anglais uniquement).



Voilà, sans aucune volonté prosélytique de ma part, mais uniquement de partage, j'espère que ce topic aura éveillé en vous des envies de lectures et/ou de changement ! Smile Car les grands changements de ce monde passent avant tout par l'individu et pas par les gouvernements...
Et mes excuses d'avance si mes lectures paraissent trop naïves à certains, mais le plus important c'est de commencer !

Et vous, quels sont vos lectures dans ces domaines ? pirat


Dernière édition par Sailor Didi le Jeu 21 Jan - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinta

avatar

Messages : 478
Date d'inscription : 24/11/2011
Age : 39
Localisation : France

MessageSujet: Re: Modération, écologie, art de vivre : vos lectures   Jeu 21 Jan - 0:42

Désolé de répondre en premier en pointant encore du doigt la non activation de ton post en tant que nouveau message.
On sait que tu n'y peux rien Luke. Pas de stress. Mais voilà.

Henry David Thoreau, au moins un qui me parle. Cela doit faire un bout de temps car je ne sais même plus ce que j'en ai lu.
Un grand fan de l'eau froide si je me rappelle bien.

Un plussun pour ton travail de réflexion (d'introspection ?), ce n'est pas simple, ni évident, de vouloir s'écarter sciemment du confort de nos sociétés et de remettre en question nos consommations quotidiennes.
Mes parents ont tentés l'autarcie -en pleine rase campagne- pendant quelques années, pas d'eau courante / électricité et autonomie maximale en alimentation (poules, jardin, système D et échanges).
C'est un équilibre assez fragile à maintenir et il faut un moral assez fort (Ma mère a pété un cable au bout de 5 ans, pour l'anecdote).
J'appréhendais assez la toilette du soir étant môme. Glagla !

Sans tomber dans cette extrémité, il n'est pas irréalisable de vouloir simplifier au maximum (arrêter de vouloir manger des Ananas / cerises en hiver, ne pas prendre la bagnole pour aller au pain, etc.).

Citation :
Avez-vous entendu parler des "tiny houses" ? Ce concept qui fait fureur chez les anglo-saxons vient précisément de la volonté de revenir à l'essentiel, dans le cas présent habiter des micro-maisons.
Je ne sais pas si cela est autorisé en France ce type de maison. C'est comme les conteners, c'est une solution rapide pour faire des logements, mais pour le faire accepter par la mairie, c'est autre chose.
Perso cela me plairait bien.

J'aime bien ta façon d'écrire, calme et posée. Tu devrais nous en faire profiter plus souvent (même si l'auditoire est ici un peu restreint ^^").

Mais n'ayant pas lu ces références, cela va être délicat de réellement participer au débat (Didi, sorry, I'm not worthy x) ).
Sujet intéressant dans tout les cas.

HS : À l'époque, moi et ma petite soeur, on avait fait barrage pour le passage des lapins à la casserole (c'est gore un lapinou dépecé, et c'est impressionnant quand on est tout petits).
Cela avait marché car les parents étaient plutôt compatissant et que l'on en avait pas beaucoup (de lapins). Idem pour les poules, mais la question ne se posait pas car elles étaient là pour la ponte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarbu
--
avatar

Messages : 614
Date d'inscription : 11/10/2011
Age : 240
Localisation : Chez Gork et Mork

MessageSujet: Re: Modération, écologie, art de vivre : vos lectures   Jeu 21 Jan - 14:14

Ce sujet me clive en moi même.
D'un coté je me rends bien compte que les ressources de la Terre sont limitées et qu'on ne peut pas tous vivre comme des américains. Mais d'un autre coté on perd sans arrêt en niveau de vie. Il y a 50 ans, un ouvrier pouvait se payer une petite maison de ville et y faire vivre sa famille. Aujourd'hui la femme doit travailler aussi et à deux ils ne peuvent se payer qu'un loyer de hlm ou une maison Merlin (cage à lapin) à la campagne. Ils ont l'impression d'être plus riches que leurs grand-parents car ils ont deux voitures, une télé full-hd, chaque enfant a son smartphone, etc... Mais ils ont beaucoup perdu, notamment le principal : la qualité de vie.

Je n'ai pas lu ces livres non plus mais j'ai vu deux reportages sur la franco-américaine qui vit sans poubelle. Je connais aussi Pierre Rabhi et je l'aime beaucoup. Mais c'est une sorte de dissident et pourtant il est souvent invité dans les médias, c'est que son message doit arranger les puissants.

Citation :
pour être riche, il y a 2 solutions, gagner plus d'argent, ou avoir besoin de moins
C'est vrai que c'est une jolie citation, mais à l'heure ou les inégalités se creusent comme jamais entre les (vrais) riches et le reste de la population, et que la classe moyenne s'étiole, doit-on accepter de vivre avec toujours moins ? Les riches renoncent-ils à acheter des yachts et à voyager en jets privés pour préserver les ressources ? Non, le marché du luxe ne s'est jamais aussi bien porté.

Après, moi aussi je suis devenu végétarien (surtout pour des raisons de santé). Moi aussi je compense ma baisse de revenus par un mode de vie plus économe. Et plus sain, donc je ne m'en porte que mieux.

Depuis que je suis né je n'entend parler que de crises, c'est normal que l'on s'adapte à ce monde en prenant le meilleur de la situation. Il vaut mieux car l'alternative est moins réjouissante encore. Un petit groupe d'hommes a décidé de s'arroger toutes les richesses du monde, donc soit on s'adapte à cette décroissance mi-suggérée mi-forcée, soit ils réduiront drastiquement notre nombre d'une manière ou d'une autre. Désolé pour le sujet que tu voulais aborder sur un ton léger Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sailor Didi
--
avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 06/01/2014
Localisation : Camaret-sur-mer

MessageSujet: Re: Modération, écologie, art de vivre : vos lectures   Jeu 21 Jan - 21:13

Merci pour votre participation les gars Smile

Pinta, de Thoreau, tu as peut-être lu son journal ou "dans les forêts du Maine" ? Son oeuvre la plus connue reste Walden mais il a effectivement écrit d'autres choses Wink D'ailleurs, je pense que Sylvain Tesson et son "dans les forêts de Sibérie" (prix médicis)  s'en est beaucoup inspiré...

Pinta a écrit:

Mes parents ont tentés l'autarcie -en pleine rase campagne- pendant quelques années, pas d'eau courante / électricité et autonomie maximale en alimentation (poules, jardin, système D et échanges).
C'est un équilibre assez fragile à maintenir et il faut un moral assez fort (Ma mère a pété un cable au bout de 5 ans, pour l'anecdote).
J'appréhendais assez la toilette du soir étant môme. Glagla !

Woh, ça c'est une sacré expérience ! J'aimerais beaucoup tenter quelque chose de similaire, sur une courte durée pour commencer, mais comme le pointe Pierre Rabhi, il est paradoxal de constater qu'aujourd'hui, pour vivre très simplement, il faut un gros capital de départ pour s'installer... Un comble ! Mais de nos jours, mêmes dans les "trous", il est difficile de trouver une petite maison avec un lopin de terre pour trois sous...
J'habite dans une maison appartenant à ma mère (qui était celle de ma grand-mère, décédée en 2008), je ne paye pas de loyer (à part en nature : petites réparations, entretiens etc...) mais ce n'est pas totalement chez moi non plus. Avec mon smic et seule, comment espérer être propriétaire de quoi que ce soit un jour ? A moins qu'un lointain membre inconnu de ma famille me lègue un gros héritage  Laughing

Blague à part, la complète autarcie/indépendance est "malheureusement" impossible. Je repense à cette réflexion d'Howard Culter (le psychiatre ayant conduit des entretiens avec le Dalai-Lama) qui, en plein meeting, a réalisé simplement en pensant à sa chemise à tous les humains qui avaient œuvré de près ou de loin à sa conception (celui qui a cultivé le coton, celui qui a dessiné la chemise, celui qui l'a fabriqué, vendu...) et qu'il n'avait, en réalité, aucune réelle indépendance et que la société restait indispensable. On peut appliquer ceci à beaucoup d'objets du quotidien. (à moins de vivre cul-nu, mais ceci est une autre histoire...)

Pinta a écrit:

Je ne sais pas si cela est autorisé en France ce type de maison. C'est comme les conteners, c'est une solution rapide pour faire des logements, mais pour le faire accepter par la mairie, c'est autre chose.

En fait, il existe déjà au moins un constructeur de ce type d'habitation en France : http://www.latinyhouse.com/ , et comme ils disent, la loi n'a encore rien prévu pour ce type d'habitat...
Soit dit en passant, si tu aimes les petits habitats, il y a un site à connaitre : http://cabinporn.com/

Peu importe si tu n'as pas lu toutes ces références Pinta, si tout le monde les avait lues ce topic n'aurait aucun intérêt Wink

Zarb, je comprends ton point de vue, mais je pense que, quand on revoit son mode de vie, il ne faut pas le faire comparativement.

Zarbu a écrit:
à l'heure ou les inégalités se creusent comme jamais entre les (vrais) riches et le reste de la population, et que la classe moyenne s'étiole, doit-on accepter de vivre avec toujours moins ? Les riches renoncent-ils à acheter des yachts et à voyager en jets privés pour préserver les ressources ?

C'est là que tout se joue : il ne s'agit pas "d'accepter" quoi que ce soit mais de prendre des décisions indépendamment de ce que les autres font de leur vie, en bref, des choix en toute liberté, pas parce que nous y sommes obligés mais parce que nous le voulons. Il ne s'agit pas d'accepter moins, mais de renoncer à plus.
Ceux que font les riches n'a pas son importance ici, ce qui a son importance, c'est que nous choisissons de faire. Cela me fait penser à cet homme (aucune homme en particulier, c'est générique), qui est heureux de gagner 1000 pièces d'or par an et à qui cela suffit tout à fait. Mais le jour où il constate que son voisin en gagne 1100, alors rien ne va plus, et il est malheureux.
Et les riches, nous le savons, représentent une part infime de la population mondiale, alors quel est leur réel impact par rapport au reste du monde qui utilise globalement les mêmes "polluants" ? (il est d'ailleurs bien connu que ce sont les produits bas-de-gamme qui sont souvent les plus discutables à tous les niveaux !).
En bref, ce sont ceux qui seront le plus habitués à l'absence de superflu qui s'adapteront le mieux à un futur incertain.

Zarbu a écrit:
Désolé pour le sujet que tu voulais aborder sur un ton léger Embarassed

Bah, en même temps, il fallait que je m'y attende Razz Le fait est que je ne suis pas une grande fan des débats, qui ont tendance à me demander beaucoup d'énergie pour des résultats en général nuls.

PS : attention, quand je dis vivre avec peu, je n'entend pas vivre avec de la merde, mais dans le peu qu'on choisit, choisir le meilleur ! Wink


Dernière édition par Sailor Didi le Dim 24 Jan - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarbu
--
avatar

Messages : 614
Date d'inscription : 11/10/2011
Age : 240
Localisation : Chez Gork et Mork

MessageSujet: Re: Modération, écologie, art de vivre : vos lectures   Ven 22 Jan - 20:07

Sailor Didi a écrit:
je pense que, quand on revoit son mode de vie, il ne faut pas le faire comparativement.
Ce sont deux choses distinctes en fait. Changer son mode de vie pour l'améliorer est une chose, se débarrasser du superflus et du délétère en fait partie. Etre forcé à vivre avec de moins en moins de moyens (alors que l'on a jamais autant produit de richesses) parce qu'un petit nombre s'accapare tout, c'est inadmettable (je sais ce mot n'existe pas, c'est un mélange de inadmissible et inacceptable  Razz ).

Sailor Didi a écrit:
mais dans le peu qu'on choisit, choisir le meilleur ! Wink
Voila c'est ça qui est intéressant, mais pour choisir le meilleur, il faut avoir le choix. Quant on ne l'a pas, c'est le dénuement, c'est ça :
Pinta a écrit:
Mes parents ont tentés l'autarcie [...] Ma mère a pété un cable au bout de 5 ans [...] J'appréhendais assez la toilette du soir

Ce qui est intéressant là dedans c'est l'échange avec ses voisins. Les miens font beaucoup ça avec leurs amis mais c'est très difficile quand on est pas du cru... Même si on vivait là pendant vingt ans, on serait toujours "les parisiens".

Sailor Didi a écrit:
J'aimerais beaucoup tenté quelque chose de similaire
Alors Didi, tentée par un stage survivaliste Razz ?
Et c'est à force de lire les message de l'Autre que tu finis par confondre un infinitif et un participe passé Wink ?

Sailor Didi a écrit:
Soit dit en passant, si tu aimes les petits habitats, il y a un site à connaitre : http://cabinporn.com/
Les paysages sont jolie, mais les maisons, c'est le camping tout les jours... Quelle horreur ! Ma cuisine est plus grande que ça. Je ne vivrais jamais dans une cabane comme ça, où alors c'est que j'aurais eu le choix entre ça et la belle étoile...

Sailor Didi a écrit:
Le fait est que je ne suis pas une grande fan des débats, qui ont tendance à me demander beaucoup d'énergie pour des résultats en général nuls.
Je comprend, mais je ne trouve pas que le résultat soit nul, ici on en a eu pas mal et c'est souvent enrichissant (sauf sur Star Wars, mais c'est parce qu'avec l'Autre, on est dans l'irrationnel   ).


Je suis un peu passé vite sur la partie développement personnel alors que ça aurait dû être la partie qui aurait dû le plus m'interpeller. Selon toi par quoi il faudrait commencer ? Le bouquin de Frédéric Lenoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'autre

avatar

Messages : 3660
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 137
Localisation : Citadelle des Nibelungen

MessageSujet: Re: Modération, écologie, art de vivre : vos lectures   Sam 23 Jan - 13:04

Quelle merveille ce sujet, merci Didi! : )

Je pourrais en discuter pendant des heures, tant il occupe une place importante dans ma vie depuis qu'il nous été dit que nous devrons un jour nous prendre en main, seul, sans aide, ni appuie et sans espoir de retour.
Pour revenir sur les lectures, Pierre Rabhi est fantastique, je ne l'ai jamais lu mais j'ai beaucoup suivi son investissement avec Colibri depuis qu'il est apparu dans la sphère "Indé"... Richard Lenoir est super aussi, dans un autre style et c'est ça qui fantastique, car tout ces auteurs se complètent) on le voyait souvent  à la télé (je ne la regarde plus depuis 4 ans, donc je ne ne sais pas pour aujourd'hui). Ma dame a lu La Guérison du Monde et elle a beaucoup aimé.
Et Dominique est devenu par un hasard indépendant des préoccupations qui sont abordées ici (c'est le Japon qui nous amenée à nous rencontrer) mon amie la plus proche aujourd'hui ce qui est aussi l'occasion de "débattre"!  tongue  

@Pinta, j’adore l'histoire du Lapin!
@Zarb: Ils te plaissent pas mes participe passé? Sad

_________________


Dernière édition par L'autre le Mar 26 Jan - 14:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sailor Didi
--
avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 06/01/2014
Localisation : Camaret-sur-mer

MessageSujet: Re: Modération, écologie, art de vivre : vos lectures   Dim 24 Jan - 18:07

Zarb a écrit:
Et c'est à force de lire les message de l'Autre que tu finis par confondre un infinitif et un participe passé Wink ?

Damned ! Moi qui déteste faire des fautes... (mais j'ai l'impression d'en faire de plus en plus scratch ). C'est corrigé ^^'

Sinon pour les cabanes de cabinporn, sache que la plupart sont des maisons purement récréatives voir des lieux de stockage uniquement... Et avec le temps les photos sont de moins en moins intéressantes, il faudrait remonter le fil. Mais il y a vraiment des choses inspirantes !

Je reviens vite fait sur ton parallélisme entre vivre avec moins / parce que quelques personnes détiennent tout. As-tu pensé à ce qu'il se passerait si on choisissait de ne plus être des consuméristes avec un retour au fondamental et à la simplicité ? Une grande partie (pas tous) de ces gens-là perdraient tout ou presque, tout simplement parce que c'est sur cette hyper-consommation que se base leur richesse. (j'ai rarement vu des gens faire fortune en ciblant les minimalistes...). Je reste persuadée que le petit nombre qui s'accapare les richesses de ce monde le fait parce que nous les y aidons !

Côté développement perso, oui Frédéric Lenoir peut-être un bon début (et non pas Richard, m'enfin L'Autre !), notamment celui que j'ai cité en exemple mais tous ses bouquins sont accessibles. Et permettent aussi de se cultiver un peu, au passage, c'est bon à prendre Smile

L'Autre a écrit:
Et Dominique est devenu par un hasard indépendant des préoccupations qui sont abordées ici (c'est le Japon qui nous amenée à nous rencontrer) mon amie la plus proche aujourd'hui ce qui est aussi l'occasion de "débattre"!

Ah ben v'là autre chose   ça doit être un super plan pour avoir de bonnes adresses au japon  Wink Du coup as-tu lu ses livres ?

L'Autre a écrit:
La question n'est pas tellement d'être riche ou pauvre, d'avoir peu ou beaucoup, le colibri n'a pas besoin du même territoire que l'aigle, où l'ours, l'abeille ou l'escargot, mais tous peuvent coexister sans qu'aucun n'en soit l’aisé. Et c'est cet équilibre qu'il faut rechercher.

Je ne suis que partiellement d'accord. Tu prends pour exemple des animaux aux modes de vie très différents de base, d'instint. Alors que les humains sont poussés à vouloir toujours plus, ce à quoi s'ajoute l'influence culturelle et humaine dans laquelle ils ont baigné, ce qui n'est pas le cas des animaux à l'état sauvage où seul le naturel prime. Et l'humanité est une seule et même espèce, je doute donc qu'on puisse comparer 2 humains comme on compare un ours et une abeille...
Attention, je ne suis pas en train de dire qu'on devrait tous vivre de façon uniforme (c'est là que je te rejoins), mais tout simplement que nos différences de mode de vie ne sont pas dus à notre nature mais à notre éducation/milieu (ex : un citadin new-yorkais VS un massai).

L'autre a écrit:
et si l'homme pouvait être retiré à la Terre sans que cela n'est d’incidence sur son équilibre, c'est que nous sommes là pour réaliser quelque chose de très particulier

Une fois de plus, je suis dubitative. L'apparition de l'humain reste très récente à l'échelle de l'histoire de la terre, et celle-ci se débrouillait bien mieux avant qu'il n'arrive. Et que dire de la "jeunesse" de la destruction par l'homme, qui doit être d'à peine 150 ans, un grain de poussière dans l'histoire... mais au rapport rapidité/efficacité indiscutable !  pale

Sinon pour en revenir au sujet de départ, j'ai fait venir de la bibli départementale le livre de Marie Kondo, "la magie du rangement", non pas parce que c'est mal rangé chez moi (je suis plutôt ordonnée) mais l'aspect spirituel/japonais de la démarche m’intéresse Smile Il devrait arriver la semaine prochaine dans la bibli de ma ville, je vous dirais ce que j'en ai pensé ! (bon après First n'est pas une édition que je tiens en très haute estime...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'autre

avatar

Messages : 3660
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 137
Localisation : Citadelle des Nibelungen

MessageSujet: Re: Modération, écologie, art de vivre : vos lectures   Lun 25 Jan - 13:19

Oui Dominique m'a offert la plupart de ses livres, j'ai lu "Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi", Aimer la pluie, aimer la vie" et "L'art de la simplicité".
Et oui c'est le Japon qui nous a rassemblé, c'est une amie de longue date à des amis de longue dates de mes parents. On m'avait mis en contacte avec elle pour qu'elle me conseille pour me rapprocher du Japon,
et on ne sait jamais quitté depuis.

Comme je suis rentré à la maison, je peux aller piocher dans ma bibliothèque:









_________________


Dernière édition par L'autre le Mar 26 Jan - 14:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinta

avatar

Messages : 478
Date d'inscription : 24/11/2011
Age : 39
Localisation : France

MessageSujet: Re: Modération, écologie, art de vivre : vos lectures   Lun 25 Jan - 20:30

Shocked Pfouuuuh ...
Jolis posts, les coupaings. Cela se surpasse.
Étrangement, je suis assez d'accord avec tout les commentaires postés, sans avoir de préférence particulière pour l'un ou pour l'autre.
La vie dans nos sociétés est complexe et il ne peut pas y avoir qu'une seule réponse.

Citation :
Pinta, de Thoreau, tu as peut-être lu son journal ou "dans les forêts du Maine"
Impossible à vérifier malheureusement. C'est la fâcheuse manie d'acheter / revendre en continu ses livres.
Je crois me souvenir qu'il attrapait la crève au final. Où je me trompe ?

Citation :
J'aimerais beaucoup tenter quelque chose de similaire, sur une courte durée pour commencer
Chaque expérience est différente. Je tiens juste à dire que ce n'est pas la période de vie la plus heureuse que j'ai eu.
C'était flippant, parfois.

Citation :
il est paradoxal de constater qu'aujourd'hui, pour vivre très simplement, il faut un gros capital de départ pour s'installer... Un comble ! Mais de nos jours, mêmes dans les "trous", il est difficile de trouver une petite maison avec un lopin de terre pour trois sous...
Je confirme, à l'époque ils avaient acheté la grange en question (avec un terrain suffisamment grand pour du jardinage en serre) 15000 Fr, en 2016 cela ne doit pas être dans cet ordre de prix...


Citation :
Les miens font beaucoup ça avec leurs amis mais c'est très difficile quand on est pas du cru...
Si tu n'es pas complètement sauvage, socialement parlant, c'est plutôt facile. Le rapport de solidarité est différent en campagne -sans généraliser- car c'était peut être le bon endroit avec les bonnes personnes.
Citation :
Même si on vivait là pendant vingt ans, on serait toujours "les parisiens"
Absolument. Mais c'est pas forcément péjoratif.


Citation :
Et Dominique est devenu par un hasard indépendant ... mon amie la plus proche "
Avec ce qui vient d'être précédemment posté, ne comptez pas sur moi pour ajouter au fil de discussion.
Laaaaaarguééééééééé forever !
Tu es fils d'ambassadeur Luke ? C'est pas possible.
Y'aurait moyen de récupérer des Ferreros ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'autre

avatar

Messages : 3660
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 137
Localisation : Citadelle des Nibelungen

MessageSujet: Re: Modération, écologie, art de vivre : vos lectures   Mar 2 Fév - 16:11

À propos de la modération, je voudrais partager avec vous cet ouvrage de Bernard Clavière
qui propose une réflexion sur notre mode de vie, et notamment autour de l’alimentation. ^^



Il partage avec nous son propre parcours, les rencontres, les conflits, les découvertes... C'est aussi et surtout un livre sur le bonheur et la quête de légèreté dans sa vie et ses aspirations,
une lutte contre la peur et les idées encrées dans nos habitudes. : )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Modération, écologie, art de vivre : vos lectures   

Revenir en haut Aller en bas
 
Modération, écologie, art de vivre : vos lectures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REF] K Ration cartons
» [REF] Making a K ration crate
» the making of UPRISING, Prague 1945
» New from Real Model
» Assignment 41: Golden Ratio due Apr 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ESPACES LIBRES :: C'est libre et c'est spatial, c'est l'espace libre.-
Sauter vers: