AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Reflexion] modernité et Tradition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'autre

avatar

Messages : 3650
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 137
Localisation : Citadelle des Nibelungen

MessageSujet: [Reflexion] modernité et Tradition   Jeu 15 Mai - 18:10


Salut à tous,

aujourd'hui je partage avec vous un point de vue philosophique. (j'ai mis plein d'images, elles sont trop belles!)
Pour être plus juste il faudrait parler de modernisme et de culture traditionnelle.
Car le mot culture est embigue, au point d'avoir relayé la dite tradition au statut d'archaîsme obscur, une construction de superstitions faite de morceaux malades: un ensemble voué à disparaitre face à la modernité. Cette lumière qui porta les valeurs humaniste dont les civilisations semblaient autrefois dépourvues. De fait, la culture désignerait donc aujourd'hui le corpus des apports de la modernité  à une civilisation donné.


La culture se serait donc celle qui est enseignée aujourd'hui. En résumé: guerre fratricide pendant 3000 ans qui nécessita au terme du conflit le plus effroyable qui soit, la construction d'un ensemble politique centralisé, vecteur de l'humanisme, des droits individuels, de la république et de la laïcité. (on en pleurerait!)
Donc toute forme d'art, d'expression intellectuelle, sportive, industrielle, scientifique... qui répond à ces axes est conforme à la culture. Par contre tout ce qui rappellerait ou vivifierait les liens spirituel, est considéré comme une expression naïve de la civilisation.


Pourtant il y eu une tradition porteuse de philosophie et d'enseignement que la modernité ne peut/doit transmettre: Le liens aux ancêtres, c'est à dire, la cohésion d'un peuple au delà de l'histoire.


Donc aujourd'hui pour illustrer ceci et reconstruire notre identité au delà des constructions artificielles:

Les Nibelungen de Fritz Lang.
(1924)
Film en deux partie: La Mort de Siegfried & La Vengeance de Kriemhild
avec
Margarete Schön : Kriemhild
Paul Richter : Siegfried
Hans Adalbert Schlettow : Hagen Tronje
Hanna Ralph : Brunhild


Voici un bel exemple d'art barbare qui serait certainement impossible de bâtir aujourd'hui sous cette forme. Car cette œuvre peut nous rappeler que nous sommes reliées aux peuples indo-européens antiques et frères qui avant l'arrivée des "chrétiens" partageait une même relations au monde. Et plutôt que de mentir en faisait du druide une  icône barbare, l'occulter et le faire disparaître a été plus facile,  en nous ventant par exemple des sages actuels issue de la modernité, tel que le Dalai Lama pro-nucléaire.

Voici un extrait bien choisi du film:

Car il fut un temps, et ce film en témoigne, ou modernité n'était pas synonyme  de destructions des patriarches.
On pense inévitablement à Nietzsche, et son Crépuscule des idoles, lui qui avait été contemporain de cette destruction des valeurs qu'il diagnostiqua ainsi:
Dieu est mort. Personne ne s'est alors demandé de quel(s) dieu(x) parlait-il?


Voici le film en entier (qualité médiocre malheureusement et dialogue en anglais), pour ceux qui n'iraient pas jusqu'à acheter le disque,
mais quand même s'y laisserait bien plonger! (4heures 42, Peter Jackson n'a rien inventé!)


Pour moi c'est avec Metropolis, une œuvre qui m'aura hanté depuis mon enfance, tant elle est une expression unique de la magie antique,
où mes yeux d'enfant discernaient mal ce qui y était réel de ce qui y était fiction, l'image des Nibelungen est surnaturelle.
Et elle illustre bien que modernité n'est pas synonyme obligatoirement de nouveauté, qui peut souvent rimer, et on en fait les frais aujourd'hui, avec débilité!
De là à dire que c'est fait exprès, il n'y a qu'un pas...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'autre

avatar

Messages : 3650
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 137
Localisation : Citadelle des Nibelungen

MessageSujet: Re: [Reflexion] modernité et Tradition   Jeu 4 Juin - 20:59

Toujours sur le thème de la modernité comme figure idéologique de l'asservissement de l'âme, voici une ouvrage qui fait sens:



PDF et la préface:


René Guénon - Le Règne de la Quantité et les... di Tradition-primordiale

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'autre

avatar

Messages : 3650
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 137
Localisation : Citadelle des Nibelungen

MessageSujet: Re: [Reflexion] modernité et Tradition   Mer 2 Sep - 9:37

Critique du paradigme moderniste par Rousseau:


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarbu
--
avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 11/10/2011
Age : 240
Localisation : Chez Gork et Mork

MessageSujet: Re: [Reflexion] modernité et Tradition   Lun 7 Sep - 23:26

Intéressant. On a tendance à mettre Voltaire et Rousseau dans le même sac mais j'ai vu une conférence de Marion Sigaut qui explique que si au début ils ont travaillé dans le même sens, Rousseau a fait volte face en voyant les conséquences de la pensée libérale qu'ils avaient contribué à créer. On a toujours connu en France de terribles famines dues à de mauvaises conditions climatiques (notamment en 1693), mais dans les années 1760 on a connu les premières famines en période de surproduction : les physiocrates avaient convaincu Louis XV de libéraliser le commerce du grain. Louis XV stoppa l'hémorragie mais le ver était dans le fruit et peu de temps après, grâce à Turgot, Louis XVI y perdra sa tête, et nous notre roi.
Et aujourd'hui c'est pire que tout. Voltaire, qui lui ne s'est jamais remis en cause, est adulé et les banques spéculent sur toutes les matières premières. Mais grâce à la mondialisation, on ne paye plus les pots cassés, ce ne sont pas nos enfants qui mangent des galettes de terre, alors c'est pas grave...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'autre

avatar

Messages : 3650
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 137
Localisation : Citadelle des Nibelungen

MessageSujet: Re: [Reflexion] modernité et Tradition   Mar 8 Sep - 10:26

Tu résumes la situation à merveille!
Quand on entend "être libre sur une terre libre".... on se situe aujourd'hui précisément aux antipodes de ce paradigme,
et c'est assez agaçant de constater que peu de personne en ont conscience, et que satisfait d'un confort relatif, et convaincu que la liberté c'est posséder, il ne voit pas où est le mal. Surtout que cette possession est relative, car en fait nous payons un impôt sur la vie au travers de la sécurité sociale, taxe d'habitation, impôt sur le revenue...
Si demain les taxes foncières augmentent, être propriétaire sera un luxe inabordable pour 99,999% de la population française, et il est fort probable que ce soit un des axes possible des prévisions de la gestion des sols organisée par nos maîtres.

C'est un peu hors sujet, mais Asselineau résume très bien cette situation, des peuples qui répètent sans cesse les mêmes erreurs. Car pour qu'il y ait un esclavage, il faut qu'il y ait des esclaves consentants:




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Reflexion] modernité et Tradition   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Reflexion] modernité et Tradition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tradition ................ Made In New Zealand
» The Amana Colonies and Amish Communities of Iowa
» Asian Tradition in Stone Appreciation-- an exhibit in Washington DC USA
» ♦ Roumanian: Culture
» Is old tradition poor taste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ESPACES LIBRES :: YGGDRSIL-
Sauter vers: